Thèses subjectives sur la violence, par Anne Archet

À lire sur le blog d’Anne Archet, ses intéressantes « Thèses subjectives sur la violence », et lire également la discussion qui s’ensuit dans les commentaires, car elle complète utilement le texte, en questionnant et approfondissant certains points de celui-ci.

(Merci à Non Fides pour nous avoir signalé ce texte)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Thèses subjectives sur la violence, par Anne Archet »

  1. prudor

    entré par le site zad
    sans vous avoir lu, la non violence est l’arme la plus meurtrière des état DICTATEUR, leurs armes est l’exécutif de leurs écriture, l’encre qui coule, sur le papier, sur l’imprimante.
    c’est l’arme des lâches, l’arme des dictatures, qui impose dans leurs décisions, dans leurs écritures la plus meurtrière non violence de leurs choix qui engendre la violence de transcription, de leurs actes et de leurs trahison, contre leurs peuples.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s